RaelX - Sexualité et sensualité
 

Rael X
Photos et Vidéos
Méditation Sensuelle
Masturbation
Diversités Sexuelles
Témoignages
Rumeurs / Réalité
Forum sexualité

video nudité de Raël







 
TÉMOIGNAGE de Princess Loona

A l'âge de 3 ans j’ai connu mon premier émoi sexuel en passant par-dessus mon berceau. Très rapidement j’ai exploré les possibilités qui s'offraient à moi et dans cette recherche du plaisir, j'ai, après quelques semaines, vécu mon premier orgasme.
Sur le coup j’ai eu très peur… et je me suis promis de ne plus recommencer. Les sensations étaient si fortes que je pensais qu'il y avait là quelque chose d'anormal. D'une manière plus ou moins inconsciente le fait que personne ne parle de cette expérience, pour moi cela voulait dire que c'était ‘‘mal’’.
En effet avec le temps sont venues quelques allusions de ma mère qui était gênée lorsqu’il y avait des scènes de sensualité à la télévision, et puis quelques commentaires du style : « les filles qui couchent avec les garçons sont des prostituées »…
J'étais une enfant très anxieuse et la seule façon de m'endormir était de me masturber tous les soirs… J'ai longtemps essayé d'arrêter mais c'était impossible, à chaque fois je m'en voulais davantage… Cela devenait maladif, j'ai longtemps cru que j'étais ‘‘mauvaise’’, que quelque chose clochait en moi. La culpabilité était si grande que ce qui m'excitait était uniquement les fantasmes où j'étais prise de force, ou bien alors j'étais prostituée… toujours le même genre de scénario, où, en aucun cas, je n'étais responsable de ce qui m'arrivait.
Cette attitude mentale pour obtenir du plaisir m'a fait vivre une sexualité un peu particulière et j'ai connu ainsi une période qui a duré assez longtemps (trop longtemps !), je demandais à mes partenaires d'être violents et c'est de cette façon que je ressentais du plaisir. Le paradoxe voulait que les sensations soient très fortes et cependant que je ne sois jamais satisfaite : je cherchais toujours plus de sensations fortes, une passion d'amour qui pouvait mener jusqu’à la mort, c'était à la fois, le désir d'aimer plus que tout et à la fois, mourir d'amour…
J'étais déjà raëlienne et quelque chose ne collait pas, comment pouvais-je à la fois prôner la paix, le respect de soi et des autres et en même temps être si violente envers moi-même ? J'ai longtemps ressenti de la honte et je n’ai pas beaucoup partagé ce que je vivais intimement par peur du jugement, lorsque quelqu’un me disait que j’avais l'air douce et féminine j’avais envie de hurler : « si seulement tu savais à quel point je suis mauvaise et tordue » bref ce fut le délicieux enfer… Lorsque mes amies me parlaient de ce qu’elles vivaient je n’arrivais pas à comprendre, je trouvais ennuyeux de faire l'amour par amour, je ne concevais pas la douceur en matière de sexualité. Cela ne m'empêchait pas d'être câline mais dès que le sexe entrait en jeu c’était fini. Je courais également toujours après les expériences… comme une boulimique de sensations, j'étais comme dirigée par ma dépendance à l’adrénaline et non pas par ma conscience, ce qui m'amenait pas mal de déboires…
Au bout de quelques années je n'en pouvais plus, j’en demandais toujours plus et un jour j'ai eu peur d'y laisser ma peau, c'est alors que j'ai réagi : je me suis dit qu'il fallait vraiment que je commence à être cohérente et que je comprenne totalement qui j'étais. Je suis devenue abstinente pendant presque un an et j’ai travaillé sur ma culpabilité judéo-chrétienne, j'ai lu beaucoup, je me suis observée, j'ai osé à l'époque me confier à quelques personnes en qui j'avais confiance ; elles m'ont donné des perspectives pour mieux avancer .
C'est alors que j'ai vraiment compris l'importance de l'enseignement de Raël :
– La sexualité et l'auto sexualité ne doivent pas nous rendre ‘‘coupables’’
– L’être humain a été créé sur le principe du plaisir.
– La sensualité est présente dans tout notre quotidien et sous toutes ses formes
– L’importance de savoir dire ‘‘non’’ et de savoir dire ‘‘oui’’ (surtout lorsqu’on est une femme)
Depuis j'ai beaucoup changée, je me suis recentrée sur mes réels désirs et mes réelles motivations en matière de sexualité ; je ressens qu’à présent la sexualité n'a plus du tout le même goût, elle n’a plus ce goût de souffre ou de frustrations permanentes, je peux même envisager de ne plus vivre de sexualité si j’en ai envie ; ce qui me motive aujourd’hui c’est un désir d'échange avec un autre être ; si ce sont mes hormones que je veux satisfaire, mon vibro fait très bien l'affaire. Je ne ressens plus de dépendance. Je ne ressens plus jamais de frustrations et je dois admettre que je suis beaucoup plus heureuse ainsi. J'ai un sentiment de cohérence interne plus grand, j'ai aussi plus de vrai plaisir, j'entends par ‘‘vrai plaisir’’, un plaisir qui construit, qui nourrit et dont on se sent rassasié grâce à sa densité, sa qualité.
Pour moi être raëlienne c'est une invitation à ‘‘sensualiser’’ ma vie en étant connectée à mes émotions, tout en étant présente à l’autre, aux autres.
Je suis kinésithérapeute, je touche toute la journée des personnes qui viennent chercher du réconfort dans un soulagement de leur souffrances et je fais en sorte que mon toucher ouvre leur corps à leur propre vibration, j’essaie de favoriser un retour au calme intérieur, au bonheur, à la tendresse, je leur propose d’abandonner l’envie de dominer, mais par contre je les incite à se battre pour retrouver en eux le respect d’eux-mêmes et de leurs rythmes personnels ; ce n’est pas toujours simple mais à chaque fois que mes patients acceptent enfin d'écouter leur corps, ils ressentent une libération : libération de leur respiration, libération de leurs mouvements, ils recommencent à entrer dans la danse de la vie avec plus de beauté, de souplesse, de volupté… et c’est un vrai régal !
Je pense souvent avec beaucoup de compassion à tous les êtres qui, sur cette planète, souffrent d'une manière ou d'une autre à cause de leur religion... parce qu’elle leur impose de se sentir ‘‘coupables’’ dès lors qu’ils vivent librement sexualité et/ou sensualité ; or ces êtres-là constituent la majorité de notre humanité (!!!!!) … Alors je comprends mieux qu’il y ait ici-bas tant de violence, puisqu’il y a si peu de place pour le plaisir simple, si peu de place pour sentir tout naturellement… ne serait-ce que la chaleur du soleil sur notre corps nu… ! !
Et pourtant, le bonheur et la plénitude des sens… cela peut être tellement simple !!!!!!!!!!!!!!
Love,
Princess Loona

Princess Loona
France
raëlienne depuis 16 ans

Contactez-moi !

 
 

Partenaires de Raël X : Rael.org, Infidel-club.com, Raelsgirls.com , suite...

Copyright © 2005 - 2006 RaelX.com. Tous droits réservés. A propos de Raël - Contact