RaelX - Sexualité et sensualité
 

Rael X
Photos et Vidéos
Méditation Sensuelle
Masturbation
Diversités Sexuelles
Témoignages
Rumeurs / Réalité
Forum sexualité

video nudité de Raël







 

L'AMOUR AVEC DES ROBOTS

Un expert britannique affirme qu'en 2050, humains et robots tomberont amoureux et auront des relations sexuelles.
Dans A.I., le film réalisé par Steven Spielberg, Jude Law interprète Gigolo Joe, un robot à l'apparence humaine conçu pour satisfaire les désirs sexuels de ses partenaires de chair et de sang. De la science-fiction ? Pas pour David Levy. Et ce spécialiste britannique de l'intelligence artificielle s'en explique dans un livre publié ces jours-ci Outre-Manche : Love and sex with Robots.

Comme le titre de son ouvrage l'indique, l'expert affirme que d'ici à 2050, les robots "auront la capacité de tomber amoureux d'êtres humains et de se rendre romantiquement attirants et sexuellement désirables auprès des humains". Il va même jusqu'à évoquer des mariages entre hommes et machines. Le phénomène est "inévitable", selon lui, et sera rendu possible par les "avancées technologiques considérables [qui seront] accomplies" dans les 50 années à venir.

Déjà, souligne David Levy, des entreprises, notamment au Japon, développent des robots conçus pour interagir avec les humains et devenir leurs partenaires. On pense au robot-phoque thérapeutique destiné aux personnes âgées et même, pour le grand public, aux Tamagotchi, Furby, Aibo et autres Robosapiens. Pour créer de véritables partenaires capables de susciter "l'empathie" chez les hommes, les chercheurs en robotique se concentrent sur trois axes de recherche : la reconnaissance individuelle (afin de créer une relation personnalisée), le langage et l'apparence humaine.

Maîtres et esclaves

Dans un échange avec les lecteurs du site de New Scientist, David Levy a précisé sa vision des robots compagnons de vie et partenaires sexuels. Les humains feront coïncider leurs préférences avec celles de leur "moitié" numérique en sélectionnant leurs paramètres - personnalité, centres d'intérêts, etc. "Nous les programmerons pour qu'ils veulent de nous", que l'on soit gros ou mince, laid ou beau, précise-t-il. Du fait de leur niveau d'intelligence, les robots devront rester sous le contrôle total des humains. L'auteur parle même d'une relation de type maître à esclave.

"Je ne vois rien de mal dans le fait que des gens aient des rapports sexuels avec des robots", souligne-t-il encore. Il pense même que cela finira par être considéré comme "une activité parfaitement saine, comme la masturbation - que les médecins et les psychiatres pensaient être à une époque à l'origine de tous les maux sanitaires - est de nos jours considérée comme une activité parfaitement saine".

Oppositions et progrès

Evidemment, David Levy s'attend à des oppositions d'ordre moral, éthique ou judiciaire. Il évoque dans son livre des procès qui ont eu lieu récemment en Alabama et au Texas à l'encontre de "personnes qui ont commis les terribles ‘crimes' d'acheter (et d'utiliser) ou de vendre des vibromasseurs et autres aides à la sexualité". Il estime donc probable que les robots dotés de fonctions sexuelles ou les robots-prostitués seront interdits dans certaines juridictions mais, selon lui, leur usage finira par être reconnu légalement.

L'avantage des robots-partenaires, défend le spécialiste britannique, est qu'ils permettront à beaucoup d'individus de sortir de leur solitude. En ce sens, ils constitueront un progrès pour l'humanité.

Signaux électriques

Aussi extrême soit-elle, la théorie de David Levy tient la route, selon Arab Ali Cherif, directeur du Laboratoire d'informatique avancée (LIASD) de l'Université de St-Denis Paris 8. "Il y a 43 ans de cela, les microprocesseurs n'existaient pas, la robotique non plus ou seulement dans le cadre d'applications très industrielles, souligne-t-il à LCI.fr. Dans 43 ans [en 2050], il y a de fortes chances que l'intelligence artificielle ait fait des progrès considérables, notamment dans le domaine des émotions."

"Grâce à l'informatique embarquée, de plus en plus petite et de plus en plus complexe, il sera possible de reproduire les structures cérébrales", assure ce professeur.
"Des signaux électriques font communiquer les organes dans le corps humain, pointe-t-il. Ces informations qui circulent via ces signaux électriques, comme l'adrénaline ou la douleur, les robots pourront les reproduire." Quant à l'apparence extérieure, "on fabriquera des peaux synthétiques presque naturelles, avec les nerfs intégrés, que l'on greffera directement sur les robots", estime Arab Ali Chérif. Il est d'ailleurs convaincu que "les robots seront tellement sophistiqués qu'à 10 mètres de distance, il sera difficile de les distinguer des humains".

Du point de vue des pratiques sexuelles, le professeur de robotique "doute qu'une machine puisse reproduire la dextérité d'un être humain" mais cela ne remet pas en cause l'existence de ces "sexbots". Certes, "il y aura probablement des réticences au sein de la société mais, selon lui, dans 42 ans, [les mœurs] auront évolué". Une chose est certaine, après avoir découvert la théorie de David Levy, nul ne regardera plus les robots de la même façon...

source : http://tf1.lci.fr/infos/sciences/recherche/0,,3630945,00-amour-robots-est-pour-2050-.html

» Site pour poster ses opinions sur le sujet sur :
http://femmeweb.branchez-vous.com/un_robot_comme_poupee_sexuelle.html



Partenaires de Raël X : Rael.org, Infidel-club.com, Raelsgirls.com , suite...

Copyright © 2005 - 2006 RaelX.com. Tous droits réservés. A propos de Raël - Contact